Les Arméniens

Les Arméniens

L'Eglise Arménienne appartient au groupe des trois églises chrétiennes "Vieux-Orient" qui proviennent de la tradition Syriaque, Arménienne, et d'Alexandrie, appelé ainsi par l'antiquité de leurs rituels qui expriment des spécifiques ethniques et nationales.

Le peuple Arménien, le premier à embrasser le christianisme comme religion d’Etat, était présent à Jérusalem dès le Ve siècle, quand les premières communautés s'y sont installées. Ils se sont développés sur tout un quartier autour de la cathédrale de Saint-Jacques, quartier qui occupe encore aujourd’hui un sixième de la vieille ville.

Assimilés aux Latins et aux Grecs-Orthodoxes, les Arméniens Orthodoxes représentent la troisième communauté à être soumis au statu quo du Saint Sépulcre, sanctuaire appelé «Surp Harutyun» en Arménien. La myriade de petites croix gravées dans la pierre (khatchkars) accompagnant le pèlerin dans la chapelle Arménienne de Sainte-Hélène, est le signe clair de la vénération d’un peuple "adorateur de la croix».

Il n'est pas rare de rejoindre le Sépulcre et de voir les jeunes séminaristes arméniens , vêtus avec leur tuniques bleus, engagés dans les célébrations et les liturgies chantées en langue arménienne ancienne.

La présence Arménienne dans la basilique est aussi reconnaissable par la croix caractéristique privée de la représentation du Christ, où des quatre bras se déploient des motifs floraux, signifiant l'origine de la vie et du salut dans le Christ crucifié.

Les autres communautés